Focus sur les huiles essentielles

Hello you !

C’est parti pour faire un petit point sur les huiles essentielles (= HE) ! Dans le prochain article, je vous présenterai celles qui nous sont « indispensables ». Avant cela, il me semblait important de faire un focus sur ces trésors ; pour que vous ayez les infos basiques, ainsi que celles à ne pas négliger avant de consommer des huiles essentielles.

Même si il y a plusieurs choses à prendre en compte avant de se lancer dans leurs utilisations, si les conditions sont bien respectées, il n’y a pas de peur à avoir !

Une huile essentielle est puissante ; si nous souhaitons utiliser des HE dans nos cosmétiques, en diffusion, en cuisine,… il est impératif de respecter les dosages, les conditions d’utilisation (grossesse, allaitement, âge de l’enfant, épilepsie,…) ; et pour se soigner, respecter la durée du traitement et toujours consulter une personne compétente avant d’entreprendre un traitement !

Focus sur les huiles essentielles

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est obtenue (le plus souvent) par la distillation d’une plante aromatique. C’est d’ailleurs lors de ce procédé que l’hydrolat (= eau florale) est également récolté.

Illustration de Bruno Riotte

Une plante aromatique est une plante qui contient des molécules odorantes. Ces molécules offrent à la plante son odeur et ses différentes propriétés.

Elles peuvent se situer à un ou plusieurs endroits de la plante comme dans les racines (ex : vétiver, angélique archangélique,…), les fleurs (ex : lavande, camomille romaine,…), les feuilles (ex : tea tree, ravintsara,…), les fruits (ex : poivre noir, litsée citronnée,…), les écorces (ex : cannelle de Ceylan, katafray,…), les graines (ex : amande amère, cardamome,…), les zestes (ex : bergamote, citron, pamplemousse,…), les bois (ex : bois de hô, bois de rose,…), etc…

Une huile essentielle est un liquide hydrophobe, ne contenant pas de corps gras (contrairement aux huiles végétales = HV). Elle est soluble dans de l’huile ou de l’alcool.

Elle est puissante et concentrée car plus d’une centaine de composés chimiques composent une huile essentielle. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas prendre son utilisation à la légère.

Comment choisir une huile essentielle ?

Une huile essentielle qualitative doit être :

  • bio & 100% naturelle (sans pesticide, produits chimiques, etc)
  • 100% pure (non mélangée avec une autre HE, une HV, etc)
  • 100% intégrale (temps de distillation respecté afin que toutes les molécules puissent se révéler)

Comment les utiliser ?

Les HE peuvent être utilisée par 4 voies différentes :

  • Par voie cutanée :
    – application locale (ex : 1 goutte de tea tree sur un coton-tige à appliquer sur un bouton)
    – ou sur une grande surface (en massage par ex) – ⚠ les HE sont à diluer dans une HV
  • Par voie olfactive :
    – en inhalation sèche en respirant quelques gouttes sur un mouchoir
    – en diffusion atmosphérique en aérant bien la/les pièces (nettoyer sa maison au naturel)
  • Par voie interne (jamais pour un enfant de – de 3 ans) :
    – sous la langue (conditions à vérifier pour chaque HE)
    – ingestion (HE diluée dans du miel, de l’huile végétale, sur du pain, un sucre)
    – application vaginale et rectale (HE diluée dans une HV pour soigner mycoses, hémorroïdes,…)
  • Le bain aromatique (conditions et dosages à vérifier en fonction de l’HE )
n.b. : il est interdit de s’injecter des HE, les conséquences peuvent être graves !
Comment les conserver et pour combien de temps ?

Entre 2 à 3 ans pour les HE d’agrumes, les autres peuvent aller jusqu’à 5 voire 6 ans. Les flacons doivent être bien fermés car les HE sont très volatiles. Puis les conserver dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière.

Quelles sont les précautions à prendre avant d’utiliser des HE ?
  • Ne pas se lancer dans l’auto-médication : si vous souffrez, l’utilisation d’huiles essentielles ne se substitue pas à une consultation médicale !
  • Consultez un médecin avant de consommer des HE si vous avez un terrain allergique, si vous êtes asthmatiques, épileptiques, si vous souffrez d’hypertension, de problèmes rénaux… D’ailleurs, si vous prenez un/des médicament(s), vérifiez que l’huile essentielle que vous souhaitez utiliser ne va pas faire interférence avec ce(s) médicament(s).
  • Procédez à un test allergique avant utilisation. 2 gouttes au creux du coude et si 48h plus tard il n’y a pas de réaction, normalement c’est ok !
  • Vérifiez si l’HE est photosensibilisante. Si elle l’est : pas d’exposition au soleil après l’avoir appliquée (à appliquer le soir du coup) !
  • Ne jamais mettre une huile essentielle dans les yeux. Ni sur les contours des yeux, ni pure dans le nez et les oreilles.
  • Pendant le premier trimestre de grossesse, toutes les huiles essentielles sont interdites. À partir du 4ème mois, certaines sont autorisées mais restent à utiliser avec parcimonie et avec l’accord du médecin.
  • Allaitement : toujours vérifier les conditions avant d’utiliser une HE.
  • Ne jamais laisser les huiles essentielles à la portée des enfants.
  • TOUJOURS respecter le dosage et vérifier si l’HE a besoin d’être diluée (ce qui est majoritairement le cas).
  • Ne JAMAIS doubler les doses « pour plus d’efficacité ».
  • Aérer la maison pendant les diffusions !
Mon avis sur la conso d’HE & sur la peur entretenue à leur sujet : 

Pendant longtemps je ne comprenais pas pourquoi les HE étaient autant « diabolisées ». D’ailleurs, surtout de la part des personnes n’ayant pas un « mode de vie conventionnel ».

Pourquoi mettre autant d’énergie à faire peur aux gens sur les huiles essentielles alors qu’elles sont géniales pour nous ? Pourquoi faire une fixette sur la dangerosité des HE, mais conseiller aux mamans des gels douches, crèmes, médicaments,… aux compositions pourries pour leur(s) enfant(s) (coucou Mustela, Mixa, Cadum, Uriage, Klorane and co) ? Toujours en omettant de parler des produits contenants ingrédients toxiques ? Comme les sulfates, l’EDTA, PEG/PPG, BHT & BHA, le pétrole et autres joyeusetés que les professionnels de la santé recommandent à leurs patients ? Pourquoi avoir peur d’une huile essentielle bien dosée tout en ne voyant aucun souci à consommer des produits d’hygiène conventionnels ? Cela ne fait aucun sens !

Au final, tout est (toujours) une question d’argent. Si tout le monde se mettait à consommer des huiles essentielles ou tout simplement ; si tout le monde consommait des produits aux compositions saines, non-toxiques et bienveillantes, les plus gros y perdraient beaucoup !

Alors bien sûr, cette réflexion n’a pas pour but de nous faire entreprendre une conso laxiste des HE ! Mais juste de relativiser et de ne pas se faire prendre pour des pigeons 😉

Il s’agit d’être responsables et de prendre le temps de s’informer !

J’espère que ce focus sur les huiles essentielles vous a plu,

N’hésitez pas à me partager votre rapport aux huiles essentielles, et retrouvez nos 5 indispensables !

Aly

VOUS AIMEREZ SÛREMENT

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut