Mon déclic pour une vie au naturel

Hello you !

Comme je l’ai brièvement expliqué dans le « À propos », ce blog a pour but de partager mes alternatives et astuces pour une vie plus sain’ple ! Il me semblait important de commencer par le bout de mon histoire qui m’a menée au naturel.

Mon déclic pour une vie au naturel

L’intolérance aux hormones de synthèse

Aux mois de septembre et octobre 2015, j’ai fait deux intolérances à deux pilules différentes. La première m’a menée aux urgences gynéco et j’ai arrêté la deuxième, fin octobre, sans réfléchir lorsque j’ai commencé à voir de nouveau les symptômes.

Les symptômes ? Migraines, maux de ventre, pertes de sang en continu, perte de connaissance, affaiblissement.

J’ai pris RDV chez le médecin qui, m’a expliqué que mon corps ne supportait pas les hormones. Elle a ajouté, qu’elle ne me prescrirait plus jamais de pilule de peur de ce qui arriverait la prochaine fois… J’avoue, j’ai paniqué !

La prise de conscience

C’est à ce moment que j’ai réellement pris conscience de comment est-ce que la pilule agissait sur mon corps.

Je me suis sentie tellement mais tellement bête de ne jamais m’être posée la question. Jamais, je ne m’étais documentée sur le sujet ! Je m’étais « simplement » arrêtée au fait, qu’avoir un enfant pour le moment n’était pas envisageable ! Et j’avais aussi fait aveuglément confiance aux médecins (parce que bon, personne ne l’explique trop non plus).

Donc oui, la pilule agissait sur mes hormones puisqu’elle passait dans mon sang et modifiait la programmation naturelle de mon corps (rien que ça, ça fait beaucoup) !

L’effet boule de neige

Et puis, si la pilule était capable de me mettre dans un tel état, qu’en était-il des autres médicaments ? En en discutant avec une amie infirmière, elle m’a appris que chaque être humain a dans son sang, un capital chimique. Ce capital chimique est alimenté par notre consommation de produits chimiques (que l’on respire, ingère et met) …

Et en tant que femme, lorsque l’on est enceinte, on transmet notre capital chimique à notre enfant…

Cette discussion m’a profondément choquée et c’est ainsi que mon déclic s’est produit : hors de question que je fasse du mal à mes futurs bébés par ce que je peux maîtriser !

Petite parenthèse contraception :

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé qu’elle a été la solution alors voici la réponse générale. Je n’ai pas droit à tout ce qui est hormonal. On oublie alors, la pilule évidemment, les patchs, l’implant et le stérilet DIU hormonal.

Il reste donc le stérilet DIU cuivre (mais je suis contre pour moi, je ne veux pas de corps étranger dans mon corps). Le moniteur contraceptif (très onéreux, entre 100 et + de 500€ pour les Lady Comp). Le retrait (niveau fiabilité c’est tendu !) ou alors l’abstinence durant la période de fécondité. Enfin, le préservatif (en magasin bio) ou encore les méthodes type symptothermie, billings (non testées).

La symptothermie : je vous partage un article détaillé sur le sujet c’est plus pratique « Apprenez votre corps avec la symptothermie ».

La méthode Billings : se base sur l’observation et la sensation de la glaire cervicale (analyse des sécrétions vaginales afin de savoir si l’on est fertile ou non).

Je vous partage le lien de l’article complet de Je suis Modeste. Elle explique ses choix niveau contraception avec une présentation des alternatives sans hormones !

Mon changement a été radical et non négociable : tout ce chimique m’écœurait et je ne supportais plus ce sentiment d’être « assistée » ! Heureusement, mon mari m’a suivi avec beaucoup d’enthousiasme et de soif d’en apprendre encore plus !

Ensemble, on a remis toutes nos habitudes en question en s’informant. C’est début décembre 2015 que l’on a décidé de passer au naturel en changeant tout chez nous ! Une nouvelle aventure, sain’ple, bienveillante et si belle !

Découvrez mon épisode de Podcast avec La Plus Belle Maman,
je raconte mon déclic et plein d’autres choses sur les cosmétiques maison !

Aly

VOUS AIMEREZ SÛREMENT

16 comments

  1. merci beaucoup pour cet article , j’aimerais passer au naturel aussi , parce que mon corps réagis mal aux déodorants qui contiennent trop de produits chimiques mais qui sont pourtant efficace et on me dit que le citron n’est pas assez du coup j’aimerais savoir quel déodorant naturelle utiliser

    1. Avec plaisir 🙂 merci à toi de me laisser ton avis ! De mon côté c’est un peu difficile de trouver le déodorant parfait naturel parce que j’ai la peau extrêmement sensible mais si ta peau ne l’ai pas trop, tu peux tester les déodorants crèmes de chez Clémence et Vivien (niveau efficacité, je n’ai eu aucun souci) ! Et si tu préfères essayer de le faire toi-même, voici le lien d’une copine blogueuse 🙂 : https://lunature.wordpress.com/2017/02/07/le-deodorant-parfait-%E2%99%A5/

  2. Merci pour cet article! Je prends toujours la pilule pour l’instant mais j’ai pris rendez-vous chez ma gynécologue parce que j’aimerais la stopper, et j’aimerais en savoir plus car j’ai des règles abondantes et douloureuses…
    J’ai presque changé tout mes produits cosmétiques dans ma salle de bain. C’est fou comme tous ce qu’on nous vend est nocif pour la santé!! J’aimerais commencer à les faire moi-même 🙂 Merci pour tout tes articles! Ils sont au top!
    J’ai une question : est ce que tu as vu des changements après l’arrêt de la pilule ? sur la peau? ton corps? ton poids? Merciii! Bisous
    Sophie

    1. Avec plaisir, merci à toi de me laisser un petit mot ! Bravo pour tous ces changements et belle aventure au naturel !!
      Pour l’arrêt de la pilule et les effets je ne pourrais malheureusement pas t’aider car du coup je ne l’ai prise à peine 4 mois et il ne s’est pas passé grand chose…
      Je ne sais pas si tu l’as vu mais sur le blog (dans la catégorie BEAUTÉ > S’INFORMER), tu as l’article « Vivre ses règles naturellement » !
      Et si tu veux il y a un article sur le site de Biote Naturelle pour apaiser les douleurs de règles au naturel > mes menstrues sont affreusement douloureuses et les infusions de framboisier apaisent (pas miracle mais ça soulage !!)
      N’hésite pas si tu as des questions lorsque tu passeras aux DIY 😀
      Bonne journée !! Bisous
      Aly

  3. Merci pour cet article très intéressant !
    J’ai de mon côté opté pour un stérilet au cuivre il y a 6 ans pour sensiblement les mêmes raisons. Mais depuis j’ai eu un enfant (désiré), je me suis fait re-poser un stérilet, qui cette fois n’a pas voulu rester en place. On a essayé deux nouvelles fois avec la Sage-femme, mais échecs à nouveau. Du coup on a discuté contraception naturelle et elle m’a parlé du diaphragme contraceptif (marque caya pour ma part). Je me suis laissée tenter et je ne pense pas revenir en arrière tellement c’est co fortable, on ne le sent absolument pas. En parallèle on pratique aussi la méthode Billings en partie, c’est à dire que quand la période de fertilité est détectée, on redouble d’attention. Bref, bonne contraception sur ce chemin de contraception naturelle!

    1. Merci à toi de m’avoir lu et de partager ton expérience avec moi 🙂
      Je t’avoue que même si je voulais mettre un corps étranger en moi, le stérilet me fait peur vu les témoignages que je vois (sachant qu’à ce niveau je suis super fragile).
      Merci pour ton témoignage sur le diaphragme, c’est vraiment super que tu aies trouvé la solution qui te convient !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut