Comment fabriquer une bougie naturelle

Hello you !

Dans cet article, je vais vous partager tout ce que je sais des bougies naturelles ! J’ai choisi l’option DIY (do it yourself) pour la liberté concernant le choix du matériel et des ingrédients. Et puis j’aime beaucoup les DIY : c’est gratifiant et vraiment économique ! Let’s go !

Comment fabriquer une bougie naturelle

De quoi est constituée une bougie et comment fonctionne-t-elle ?

Une bougie est constituée d’un comburant (la cire) et d’un combustible (la mèche). Pour que la réaction puisse se faire entre les deux, il faut une source d’énergie (la flamme).

Grâce à la chaleur de la flamme, la cire va fondre et nourrir la mèche. Ce processus va maintenir la flamme et permettre à la bougie de brûler un long moment grâce à l’auto-alimentation !

Les options :
  • le parfum : les fragrances ou les huiles essentielles.
  • la couleur : on peut ajouter une huile végétale (qui modifie la texture de la cire), des pigments, des poudres de plantes, des micas (pour les paillettes),…

Les différents ingrédients : quelles sont les options ?

Les cires :
  • La paraffine cire d’origine minérale, issue de la pétrochimie :

Elle est extraite des résidus solides du pétrole. De nos jours, c’est la plus répandue puisqu’elle se trouve facilement et n’est pas chère. Elle compose les bougies conventionnelles comme Yankee Candle, les bougies Ikea,…

La combustion de la paraffine libère des toxines cancérogènes ☠ comme par exemple :

  • Formaldéhyde (gaz extrêmement polluant, irritant, cancérogène (classé par le Centre International de Recherche sur le Cancer), reprotoxique)
  • Acroléine (extrêmement toxique par inhalation & ingestion, irritant)
  • Toluène (nocif, écotoxique, reprotoxique)
  • Benzène (cancérogène, génotoxique)
  • La cire d’abeille – cire d’origine animale :

Elle est appréciée car elle se consume lentement tout en dégageant une odeur de miel. Elle s’utilise avec 20% à 30% d’huile/beurre végétal(e) pour qu’elle soit moins dure et ne craquelle pas.

Attention cependant à favoriser une petite entreprise artisanale française respectueuse des abeilles et qui ne pratique pas d’exploitation massive !

  • Les cires végétales – comme celle de soja :
n.b. : il en existe d’autres : carnauba, riz, colza, palme, mimosa,…
Ce serait long de tout développer alors je me concentre sur celle qui j’ai choisi !

Le soja est une ressource végétale, renouvelable, biodégradable et saine si elle est issue de culture écologique sans OGM et 100% naturelle (afin de ne pas libérer de composants chimiques lorsque la bougie brûle).

Contrairement à la paraffine, cette cire ne produit pas de suie. Elle possède un bas point de fusion qui est plus sécurisant et ce qui permet aussi de fabriquer des bougies de massages.

De plus, la cire de soja est très facile à nettoyer (contrairement à celle d’abeille), un peu d’eau chaude, du savon et c’est propre !

Les mèches :

Il en existe en coton ciré ou non ciré et en bois. Il faut faire attention au choix de la mèche puisque la qualité de la bougie en dépend. Elle se choisit en fonction de la cire sélectionnée.

De plus, il existe des mèches de différentes tailles. Le diamètre du contenant détermine le choix à faire.

Le charme de la mèche en bois ? L’effet brut, naturel et son crépitement qui nous envoie en 1 seconde devant un feu de cheminée !

Les ajouts :
  • À propos des huiles végétales, beurres végétaux et des colorants : je vous laisse le lien vers la fiche Savoir-faire : bougie proposée par Aroma-zone pour toutes les explications.
  • Concernant les parfums, que ce soit une huile essentielle (HE) ou une fragrance naturelle, elles ne doivent absolument pas contenir d’alcool et leur point éclair doit être supérieur à 65%.

Le point éclair correspond à la température minimale à laquelle un produit peut prendre feu. Afin de connaître le point éclair d’une HE/fragrance, il faut regarder la fiche technique du produit.

Il est conseillé de doser les HE ou les fragrances entre 3% et 10% au total, le dosage varie en fonction de la fragrance et de l’intensité que nous souhaitons donner à notre bougie.

À propos de la qualité des fragrances, je vous conseille de les choisir naturelles, sans phtalates, ni CMR (Cancérogènes, Mutagènes, Reprotoxique). Retrouver mon article sur le sujet ici !

Les phtalates, qu’est-ce que c’est ?

Un produit chimique dérivé de l’acide phtalique qui est un acide dérivé du naphtalène, un hydrocarbure aromatique extrait du goudron de houille.

Les phtalates sont « soupçonnés de nuire au foieaux reins et aux organes reproducteurs ainsi que d’avoir un effet hormonal. […] Les phtalates sont mis en relation avec la diminution du nombre de spermatozoïdes observée depuis des décennies et de ce fait avec la fertilité masculine déclinante. Ils peuvent aussi nuire au bébé non encore né. » La Vérité sur les cosmétiques


Mes choix concernant les ingrédients

  • La mèche : j’ai choisi les mèches en bois par pur esthétisme (c’est tellement joliii) ! Afin de savoir quelles mèches choisir, j’ai mesuré le diamètre de mon contenant et j’ai pris les mèches qui correspondantes (c’est indiqué sur le site).
  • Les ajouts : pour les bougies, je préfère les fragrances aux HE. Je les achète sur le site Aromat’easy. Grâce à la catégorie sans CMR, un premier tri est fait ; ensuite, je regarde si les fragrances proposées contiennent des phtalates ou non.
  • Le contenant : j’ai fait de la récup’ en utilisant d’anciens pots de confiture !

Alors, économique ou pas ?

  • La cire : j’ai utilisé 250g de cire de soja pour 1 bougie donc je pourrais en faire 4 avec le kilo ⇒ 7,5€/4 = 1,875€.
  • La mèche en bois : j’ai acheté un lot de 5 mèches donc je pourrais faire 5 bougies au minimum ⇒ 3€/5 = 0,60€.
  • La fragrance : il faut compter environ 3€/10ml.
  • Le contenant : gratuit grâce à la récup !
La bougie de 250g m’aura donc coûté moins de 5,5€ !

Comment réaliser le DIY

n.b. : les quantités de cire et de fragrance dépendent du contenant, je vous explique tout :
Le matériel :
  • le contenant propre, 1 mèche en bois et son socle, de la cire de soja, une fragrance, un mini fouet, un bol et une casserole
Les ingrédients :
  • La cire de soja = 2x le volume du contenant : j’ai mis mon pot sur une balance puis j’ai fait la tare. Ensuite, je l’ai rempli de cire non fondue jusqu’à 1cm du bord, ce qui a donné 125g. Donc pour mon contenant, 2 x 125g = 250g à faire fondre.
  • La fragrance : la quantité dépend de la quantité de cire. Pour calculer la quantité de parfum, je fais un produit en croix. Voici un exemple, en choisissant 8% de fragrance :
Produit en croix
La procédure :

1. Peser la cire et la faire fondre au bain-marie.
2. Peser la fragrance et réserver de côté, puis installer la mèche en bois sur son socle.
3. Tremper le socle de la mèche dans la cire fondue et fixer dans le contenant.
4. Ôter la cire du feu, ajouter la fragrance puis mélanger à l’aide du mini fouet.
5. Couler la cire dans le contenant.
6. Laisser refroidir complètement puis couper la mèche, elle doit dépasser de 5mm maximum.

Où se procurer tout le nécessaire ?

  • Latitude Nature 🇫🇷 : cires, mèches (coton/bois), uniquement des fragrances sans phtalates/CMR, colorants.
  • Terre de Bougie 🇫🇷 : cires, mèches (coton/bois), fragrances (vigilance phtalates/CMR).
  • Aromat’easy 🇧🇪 : cires, mèches (coton/bois), fragrances (dispo sans phtalates/CMR), colorants.
  • Aroma-zone 🇫🇷 : tout le matériel mais pas de mèches en bois.

« Je n’ose pas le DIY, je préfère acheter tout fait ! »

  • Les bougies végétales proposées par Wendi de Maison Dassam sont vraiment canons. Leur contenant est en verre ambré, l’étiquette minimaliste, sobre et chic ! La bougie Tendre Instant * sent divinement bon le litchi, le coton et la rose !
  • Les superbes bougies artisanales, fleuries et bio de la jolie boutique Ponoie. Elles sont véganes, faites main à Paris, 100% naturelles, avec de la cire de soja sans OGM, une mèche en coton non traitée, des huiles essentielles bio.
  • Il y a aussi les bougies fleuries d’Organic Cocoon. Elles sont véganes, à base de cire de soja sans OGM, mèches en bois, huiles essentielles, contenant en porcelaine.
  • Les bougies proposées par Latitude Nature sont faites à base de cire de soja sans OGM, mèches en coton non traité et les fragrances sont sans phtalates ni CMR.

Derniers petits conseils,
parce que nous sommes jamais trop prudents !

  • Utiliser la bougie avec modération et aérer la pièce après chaque utilisation.
  • Laisser la bougie hors de portée des enfants et des animaux, à l’abri d’un courant d’air, loin des objets inflammables et ne pas la laisser allumée sans surveillance.
  • Dernier point vigilance : les bougies « naturelles » peuvent avoir une cire 100% naturelle mais la fragrance ne l’est pas obligatoirement.

Cet article n’est pas sponsorisé. Les produits offerts sont marqués d’une *
et les liens d’affiliation sont marqués d’un •

J’espère de tout cœur que cet article vous a plu et qu’il aura pu vous aider. N’hésitez pas à m’écrire en commentaire si l’article vous a plu et si vous avez une question !

Aly

Épinglez ce contenu pour le retrouver facilement !

VOUS AIMEREZ SÛREMENT

31 comments

  1. Supers belles alternatives aux bougies chimiques et coûteuses ! C’est vraiment un article génial et complet !

    Comme quoi, on peut allier les choses saines et les prix à bas coût

  2. Encore un super article avec plein d’alternatives comme ça il y en a pour tout le monde. J’aimerais beaucoup essayer les mèches en bois, j’ai vraiment galérer avec les mèches à cirer et j’ai eu beaucoup de ratés avec les bougies grr. Beau récapitulatif en tout cas. Bisous ma belle 💚

    1. Mille mercis pour ce retour qui fait trop du bien ♥ je suis contente si l’article t’a plu !! Les mèches en bois sont vraiment faciles d’utilisation et finalement, pas si chères et si jolies 😍
      J’ai hâte de voir tes créations ! Bisous ♥

  3. Merci pour les (bonnes) adresses des mèches en bois. J’en ai fait pour Noël avec un reste d’huile de Buriti, ça donne une jolie couleur orangée. En tout cas, ton article est très bien fait et complet, bravo.

    1. Oh mais de rien avec plaisir !! Merci à toi pour ce retour encourageant !! Elle doit être jolie aussi ta bougie orangée, elle est plutôt pâle ou orange bien soutenu ?

  4. Merci pour cet article clair et précis. Tu m’as donné envie de me lancer : bien plus simple avec les adresses. Encore merci

  5. Un super article qui donne envie de se lancer…
    Au vu de ce que tu expliques, ce n’est pas si coûteux mais c’est comme tout, il faut passer le pas !
    Allez, j’espère me lancer, en avoir réalisé pour ma maison et en avoir offert à mes proches pendant 2018 😀

    1. Merci beaucoup pour ce retour !! Oui faire ses bougies est vraiment économique 🙂 oui le plus dur c’est de se lancer mais après on est TELLEMENT contente et fière d’avoir sauté le pas !! 😘

  6. Encore plus de récup : on peut faire une mèche en bois avec une allumette (déjà crackée) trempée dans de l’huile (de coco pour ma part). ça marche très bien et c’est gratuit !

  7. Bonjour,

    Bravo pour ton article et merci pour les conseils de toutes les personnes ici.
    Quelqu’un ou quelqu’une pourrait m’aider svp ? Mes mèches sentent le brûlé lorsque se consume ma bougie à la cire de soja et huiles essentielles…
    Merci de votre aide…
    Alexandra

  8. Coucou, je suis tombé sur ton Blog par hasard car je cherche une solution, la bougie maison que j’ai faite ne sent pas quand je l’allume donc si tu as allumé la tienne je voulais savoir ton ressenti 😊 et merci pour le calcul, cela va m’aide pour la quantité !
    Je vais en profité pour regarde tes autres articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut